23/06/2010

L'ADEME et les projets ORCA, WINFLO, SABELLA, VERTIWIND


PARIS - (France - U.E.) - 23/06/2010 - 3B Conseils- Il y a 2 ans, à l'été 2008, l’ADEME s’est vue confier la gestion et l’animation du Fonds démonstrateur de recherche. Communiquant aujourd'hui à ce sujet, l'ADEME publie donc une feuille de route de même que le nom des projets candidats au soutien du Fonds (c'est une première). Concernant le domaine qui nous intéresse en particulier, les énergies marines renouvelables (EMR) et le très attendu document sur les 20 projets réceptionnés dans le cadre des AMI (Appel à Manifestations d'Intérêt), pas d'information fracassante puisque que l'ADEME annonce que ces projets sont toujours "en cours d'instruction". Pour l'heure, l'ADEME semble plutôt mettre en avant 4 projets d'énergie marine candidats au soutien du Fonds démonstrateur de recherche, projets à propos desquels elle publie 4 fiches projets énergies renouvelables marines.
Parmi ces projets, dont la majorité est bien connue des lecteurs de ce blog (SABELLA D10, WINFLO et VERTIWIND, ) une nouveauté dans le paysage des EMR françaises : le projet ORCA.
1. LE PROJET ORCA
Selon les termes employés par l'ADEME dans sa fiche, le projet ORCA vise à fédérer des acteurs-clés de la filière hydrolienne française pour créer une offre nationale et internationale et développer les éléments indispensables à l’émergence de cette filière. ORCA va s’appuyer sur la création d’une hydrolienne de grande taille, et l’analyse de ses performances, pour réaliser les économies d’échelle nécessaires à une diminution du coût de l’électricité produite. Ce projet bénéficie aussi d’un réseau de compétences, rassemblant des industriels et des organismes publics de recherche, indispensables au succès de l’opération. La conception et les études techniques, sociétales et environnementales seront réalisées jusqu’en 2012. Les phases de fabrication de l’hydrolienne et les tests interviendront en 2011 et 2012. L’installation est prévue à la fin de l’année 2012. Après l’exploitation, le démontage, l’inspection et le rapport final sont prévus pour la fin 2013. Ce projet est piloté par ALSTOM avec pour partenaires EDF, SECTOR, STX France, École Centrale de Nantes, Ifremer, CETIM, NEXANS, IUEM de Brest et 3 laboratoires : ARTS/ENSAM Chambéry, INP Toulouse, Laboratoire Laplace (laboratoire plasma et conversion d'énergie) et le consultant STAT-Marine.
2. Le Projet SABELLA D10
Bien connu des lecteurs de ce blog, ce projet propose une hydrolienne à l’échelle 1 de 10 m de diamètre, pour une puissance de 350 à 500 kW, préfigurant, selon les termes de l'ADEME, les machines industrielles de demain. Objectif de mise à l’eau : troisième trimestre 2011, pour une campagne d’essai d’un an dans le passage du Fromveur entre les îles d’Ouessant et de Molène. Ce projet est piloté par Sabella SAS avec pour partenaires Ifremer, Veolia Environnement et Bureau Veritas
3. Le projet VertiWind
Il s'agit d'un concept visant au développement d’éoliennes flottantes à axe vertical (photo de tête). Il concerne la fabrication et les tests en mer d’une éolienne prototype, représentative de celle qui serait industrialisée (taille, dimension, forme, puissance). Les différentes étapes du projet vont permettre de valider les estimations de la puissance pouvant être produite, les lois de régulation de l’aérogénérateur, les solutions d’amarrage et d’ancrage du flotteur, et de tester les phénomènes de couplage aéro/hydrodynamique de l’éolienne et de son flotteur. Les phases de tests en mer sont programmées pour se dérouler entre 2011 et 2012, sur une éolienne d’une puissance d’environ 2 MW. Ce projet est piloté par Technip France avec pour partenaires Nenuphar, EDF France, Seal Engineering, Université du Sud Toulon Var (USTV), Bureau Veritas, Arts et Métiers Paritech.
4. Le Projet WINFLO
Winflo est une éolienne flottante offshore de puissance moyenne - plus de 3MW – destinée à être implantée sur des zones dont la profondeur dépasse 50 mètres. Dotée d’un moyeu situé à 75 m au-dessus de l’eau et
d’un rotor de 100 m de diamètre, elle repose sur une plateforme semi-submersible métallique, lestée et ballastée. La nacelle et le flotteur sont développés conjointement et optimisés pour la production d’électricité, avec des garanties maximales en matière de fiabilité et de longévité. La légèreté de la nacelle, la flottabilité, l’ancrage
souple et l’adaptabilité à tous types de fonds permettent une éolienne avec un impact environnemental minimisé.
Un démonstrateur de taille réelle sera testé en 2012 et 2013. Les premières pré-séries pourraient être fabriquées et installées en 2015. Plusieurs centrales-pilotes de grande taille seront construites entre 2015 et 2020, avec à la clé la création d’une filière génératrice d’emplois. Ce projet est piloté par Nass&Wind Industrie avec pour partenaires DCNS, SAIPEM, In Vivo Environnement, Ifremer et ENSIETA.
Des détails et des éclaircissements sur le projet ORCA notamment, seront peut-être fournis demain lors de la matinée Energie Marines de la SEA TECH WEEK de Brest où le blog sera représenté. Je ne manquerai pas d'en faire l'écho rapidement.
Tous les documents concernant le Fonds démonstrateur de recherche et investissements d'avenir en matière de R& D de l'ADEME sont téléchargeables sur le site de l'ADEME à cet emplacement

Article : FRANCIS ROUSSEAU

A LIRE AUSSI SUR LE SUJET :
- Projet Vertiwind : une éolienne en mer à axe vertical d'ici fin 2009 ? ( 6 novembre 2009)
- Sabella D10 : la petite hydrolienne française a maintenant tout d'une grande ! (11 décembre 2009)

Docs Sites liés : Photos 1. VertiWind©Ademe


Lecteurs abonnés, vous qui recevez chaque jour l'article paresseusement à domicile, ne manquez pas de vous rendre d'un clic sur le blog lui-même où une colonne DERNIÈRES NOUVELLES (à droite) et une colonne CALENDRIER DES ÉVÉNEMENTS (à gauche) sont réactualisées en permanence. Vous en apprendrez de belles... et dans toutes les langues !